Luc Viatour photographe professionnel en Belgique

Home / events, soirées, reportages / Les magritte du Cinéma 2013 [145]

Les magritte du Cinéma 2013 3ème cérémonie le 02-02-2013 au au Square (Mont des Arts) de Bruxelles MEILLEUR FILM : A perdre la raison de Joachim Lafosse (Versus) MEILLEUR REALISATEUR : Joachim Lafosse pour A perdre la raison MEILLEURE ACTRICE : Emilie Dequenne pour A perdre la raison MEILLEUR ACTEUR : Olivier Gourmet pour L’Exercice de l’Etat Les Magritte du cinéma (ou Magritte du cinéma belge), sont des récompenses cinématographiques créées en 2011 et remises annuellement en février à des professionnels du cinéma dans diverses catégories pour saluer l'excellence des productions du cinéma belge francophone. Le nom choisi pour ce prix est un hommage au peintre belge, René Magritte. Les nominés pour 2013 étaient: Meilleur film 38 témoins A perdre la raison Dead man talking Mobile home Meilleure réalisation 38 témoins : Lucas Belvaux A perdre la raison : Joachim Lafosse Dead man talking : Patrick Ridremont Mobile home : François Pirot Meilleur film flamand en coproduction A tout jamais - Tot altijd Le cochon de Madonna - Het varken van Madonna Little black spiders Meilleur film étranger en coproduction De rouille et d'os L'exercice de l'Etat La part des anges - The angels' share Le cochon de Gaza Meilleur scénario original ou adaptation 38 témoins : Lucas Belvaux A perdre la raison : Joachim Lafosse, Matthieu Reynaert Dead man talking : Patrick Ridremont, Jean-Sébastien Lopez Mobile home : François Pirot, Maarten Loix, Jean-Benoît Ugeux Meilleure actrice A perdre la raison : Émilie Dequenne Au cul du loup : Christelle Cornil Les tribulations d'une caissière : Déborah François Toutes nos envies* : Marie Gillain Meilleur acteur Cloclo* : Jérémie Renier De rouille et d'os : Matthias Schoenaerts L'exercice de l'Etat : Olivier Gourmet Le grand soir : Benoît Poelvoorde Meilleure actrice dans un second rôle 38 témoins : Natacha Régnier A perdre la raison : Stéphane Bissot Camille redouble* : Yolande Moreau Mobile home : Catherine Salée Meilleur acteur dans un second rôle De rouille et d'os : Bouli Lanners Dead man talking : Jean-Luc Couchard, Denis M’Punga L'envahisseur : Dieudonné Kabongo Meilleur espoir féminin Dead man talking : Pauline Burlet La folie Almayer : Aurora Marion Miss mouche : Mona Jabé Mobile home : Anne-Pascale Clairembourg Meilleur espoir masculin La tête la première : David Murgia Little glory : Martin Swabey Mobile home : Gael Maleux Torpédo : Cédric Constantin Meilleure image Dead man talking : Danny Elsen L'hiver dernier : Hichame Alaouie La folie Almayer : Remon Fromont Meilleur son 38 témoins : Henri Morelle, Luc Thomas, Aline Gavroy A perdre la raison : Ingrid Simon, Thomas Gauder L'exercice de l'Etat : Julie Brenta, Olivier Hespel Meilleurs décors Dead man talking : Alina Santos L'envahisseur : Françoise Joset La folie Almayer : Patrick Dechesne, Alain-Pascal Housiaux Meilleurs costumes L'exercice de l'Etat : Pascaline Chavanne La folie Almayer : Catherine Marchand Le grand soir : Florence Laforge Meilleure musique originale 38 témoins : Arne Van Dongen L'hiver dernier : DAAU/ Die Anarchistische Abendunterhaltung Mobile home : François Petit, Michaël de Zanet, Coyote, Renaud Mayeur Meilleur montage 38 témoins : Ludo Troch A perdre la raison : Sophie Vercruysse Couleur de peau : miel : Ewin Ryckaert Le cochon de Gaza : Damien Keyeux Meilleur court métrage A new old story Fable domestique Le cri du homard U.H.T. Meilleur documentaire Bons baisers de la colonie Cinéma Inch'Allah ! L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ? Le thé ou l'électricité
Total hits: 13408767
Most recent 10 minutes hits: 164
Current hour hits: 835
Yesterday hits: 24482
Last 24 hours visitors: 275
Current hour visitors: 39
Recent guest(s): 22